lundi 18 décembre 2017

NSH - NOUVELLE SOCIÉTÉ HELVÉTIQUE / GROUPE ATHÉNIEN

Addresse postale: C/O Ambassade de Suisse en Grèce, Iassiou 2, GR 115 21 Athènes

Notre Société (NSH/NSG Athènes) existe depuis plus de cent ans et offre un programme riche et varié. Les diverses manifestations et activités (culturelles, culinaires, et autres) ont lieu principalement à notre « FOYER SUISSE »

Nos membres (individuels ou familles) sont des Suisses habitants en Grèce ou des personnes qui ont un lien avec la Suisse (Par ex. conjoint ou parenté etc.) Nos membres reçoivent deux fois par années un programme détaillé, qui les informe sur nos rencontres et manifestations répétées

UN PEU D'HISTOIRE.......

Le 6 avril 1891, la Société suisse de bienfaisance Athènes-Pirée était fondée. Parmi les soixante-quatre membres fondateurs figuraient des noms tels que Baumann, Gilliéron, Martin, Schneider, Zwahlen et beaucoup d’autres, dont les familles sont toujours installées en Grèce.

En 1950, la Société suisse de bienfaisance Athènes-Pirée a fusionné avec le Groupe Athénien de la Nouvelle Société Helvétique (NSH) fondé en 1919.

Comment la Nouvelle Société Helvétique a-t-elle été créée?

Au XIXème siècle déjà, les Suisses –à l’époque essentiellement des archéologues et des membres d’organisations philanthropiques– se réunissaient entre eux à Athènes et participaient à des activités sociales communes. La représentation diplomatique suisse de l’époque a alors activement appuyé la formation officielle d’une association. En 1946, elle est allée plus loin encore en achetant une maison, rue Skaramanga, connue sous le nom de foyer suisse et destinée à devenir le principal lieu de réunion des Suisses à Athènes.

L’association n’a jamais eu vocation d’être un groupe d’amis de la Suisse. Il existe aussi des organisations qui poursuivent cet objectif et qui visent à développer les relations entre les deux pays. Cependant, le but de Nouvelle Société Helvétique a toujours été de permettre aux Suisses de se retrouver entre eux. Elle est ouverte aux Suisses de toutes les catégories sociales et de tous les âges. Nos fêtes sont organisées en collaboration avec l’ambassade suisse par laquelle transite aussi notre correspondance officielle.

Quels Suisses choisissent de venir en Grèce?

Il y a un bon nombre d’expatriés qui travaillent ici pour des sociétés suisses notamment dans l’agroalimentaire, la banque et les assurances. Il y a des artistes qui sont venus, inspirés par l’histoire grecque, les monuments, le soleil, le ciel bleu et les rivages clairs. Il y a ici surtout des Suissesses qui se sont mariés avec des Grecs. L’inverse est vrai aussi mais c’est beaucoup moins fréquent. Je pense que cette constatation s’applique également aux autres nationalités: une majorité de femmes étrangères viennent en Grèce suite à un mariage.

ACTUELLEMENT.......

Constantin Kokkinos est le président actuel de la Nouvelle Société Helvétique – Groupe Athénien (NSH). Cet avocat d’origine grecque est marié avec Elisabeth, une Zurichoise. Avant de partager son emploi du temps entre Zurich et Athènes, M. Kokkinos a longuement séjourné aux Etats Unis.

Les activités de l’association

L’association organise diverses activités. Entre autres des conférences avec des thèmes en rapport avec la Suisse.

Chaque année nous essayons de programmer une soirée en l’honneur d’un canton. Tous les ans nous organisons une soirée pour les enfants à Noël comme pour les adultes. Nous mettons sur pied aussi une soirée de dégustation de fondue où nous acceptons les gens qui ne sont pas Suisses.

Bien-entendu, nous invitons aussi beaucoup de monde à l’occasion de notre fête nationale. Il y a en autres, des Français, des Allemands et beaucoup de Grecs. Cette fête a toujours lieu dans le jardin de la résidence de notre ambassadeur.

Cet événement peut réunir jusqu’à 500 personnes. Nous invitons pour l’occasion des artistes de Suisse pour divertir le public. Il y eu un lanceur de drapeaux, un humoriste pour parodier les Suisses en français, en allemand et en anglais, un groupe de musique

En général, nous organisons un événement tous les 15 jours, soirées, excursions ou sorties familiales.

Les dames suisses-allemandes et suisses-romandes se réunissent pour boire du café une fois par mois. Nous rendons aussi des visites à des personnes âgées. Nous participons aussi à des œuvres philanthropiques conformément à la tradition de notre société. Par exemple, nous collectons des vêtements pour les réfugiés.

Le rôle la langue dans une association multilingue comme la notre

Le bilinguisme n’est pas une obligation statutaire pour accéder aux fonctions du Comité exécutif mais en pratique sont privilégiées à ses postes les personnes parlant le français et l’allemand.

Très souvent nous parlons grec entre Suisses-allemands et Suisses-romands.

Lors de nos activités nous parlons en français et en allemand et lorsque des amis grecs sont présents en grec également. Hélas l’italien n’est pas souvent parlé car les Suisses-Italiens n’y sont pas assez représentés.

Les compagnies suisses et l’association

Les compagnies suisses ne nous oublient pas. Elles nous soutiennent largement en nous procurant des lots pour nos soirées lotos ou lors de la tombola de la fête nationale. Parfois, dans le cadre de leurs manifestations, elles nous invitent à y participer ou elles prévoient une soirée spéciale pour les Suisses.

Témoignage de Claire Vourou

Claire Vourou était vice-présidente de la Nouvelle Société Helvétique pendant plus de 20 ans : "J’ai commencé à fréquenter le club suisse en 1968. A l’époque le club était fréquenté par des personnes plus âgées et les maris grecs n’étaient pas acceptés. L’ambiance était différente d’aujourd’hui. Il y avait des messieurs qui jouaient aux cartes et beaucoup de suissesses qui travaillaient à Athènes comme gouvernantes. Depuis le club s’est rajeuni et les statuts ont été modifiés pour permettre aux conjoints non suisses des membres de le rejoindre.

L’association a ainsi permis à des Grecs qui ont vécu en Suisse de rencontrer des gens qui avaient connu une expérience similaire. Des gens avec lesquels ils avaient donc des affinités. Mon mari en particulier, a noué des amitiés avec d’autres Grecs qui venaient au club.